Saturday, April 01, 2006



Salut!

Voila si j'y arrive une petite présentation de mes flûtes.

Kenavo! Slan!







POLJEZ
FACTEUR DE FLUTES
KERAHUN 56160 PERSQUEN
tel/fax: 0033 297 399 662
mobil: 06 89 95 88 17
poljez@hotmail.com

photo de mes mains par Andre Bouris

PRESENTATION :




BOIS :

J’ai constitué mon stock de grenadille (ébène du Mozambique), il y a quinze ans, à ma sortie de l’école.
Stock que j’agrandis tous les ans en fonction de mes moyens et en par soucis de rotation.


MODELS DE FLUTES :

Toutes mes flûtes sont soit des copies de vielles flûtes anglaises du 19e siècle (période Romantique) couramment appelées « flûtes irlandaises » parce que récupérées par les musiciens traditionnels lorsque les flûtes à système classique actuel (Boehm) sont apparues, soit des perces de conceptions personnelles, fruits d’études acoustiques et de déductions logiques de tous les models anciens que j’ai pu mesurer (Rudall&Rose, Rudall&Rose&Carte, Pratten, Prowse, Fentum, Hawks&son, Potter, Boosey, Monzani…).
Quand je parle de perces, je parle de l’alésage conique intérieur de ces flûtes, j’ai fabriqué mes propres alésoirs coniques à partir d’acier au carbone en les tournant, rectifiant et fraisant.
Plusieurs angles sont utilisés dans ces types de perces, d’où la nécessité de plusieurs alésoirs


L’amélioration de l’équilibre et même du nombre d’harmoniques par note est obtenu de part l’utilisation d’un vocodeur de phases 3 dimensions.Cet outil me permet de visualiser le nombre d’harmoniques répercutées après la fondamentale, ainsi que l’amplitude de ces harmoniques. J’agis donc en fonction de la courbe sur certains réglages fins tel que les angles de chanfreins intérieurs des trous mélodiques, sur l’embouchure…

exemple:

Le hasard de tomber sur des pièces de bois exceptionnelles ou l’incroyable coup de chance n’existe pas dans mes fabrications.
Les différentes pièces de bois composant la flûte sont choisies de part leur tau d’humidité égal, leur dureté égale, leur résonance égale…
Je propose aujourd’hui un model grand luxe qui est fabriqué dans une seule pièce du meilleur ébène du Mozambique (qualités acoustique et esthétique accrus).




Le fait de travailler seul me permet de me rendre compte de ma propre évolution technique. Mon jeu de flûte n’a jamais progressé autant que depuis que je fabrique alors que je ne pratique dorénavant la flûte qu’en amateur avertis.

La résultante est que chaque flûte qui sort de mon atelier est meilleur que la précédente, et je sais qu’il n’y aura pas de fin à cette évolution puisque que je ne suis qu’un passeur qui travail avec les outils de son temps sur la base des grandes factures du 19e et après moi continuera cette évolution tant que vivront les musiques nécessitantes ce type d’instruments.


TRAVAIL DU BOIS :



Pour les perçages et ébauches, je travaille sur des machines à métaux (tours, fraiseuse), les finitions sont faites sur tour à bois, à la lime et papier de verre.

Perçage sur tour à métaux :

Asuivre...

0 Comments:

Post a Comment

<< Home